Fais dodo Colas mon p’tit frère…

Nous le savons tous, le sommeil est très important pour rester en bonne santé. Mais sais-tu à quel point et ce que tu risques si tu n’y fais pas attention ?

Quant au proverbe “je dormirais quand je serais mort”, fais-y attention parce que c’est quand même plus sympa de faire une sieste dans un lit plutôt que dans un cercueil !

Et comme nous l’avons appris cette semaine, les nuits des Français ont perdu entre 1 heure et 1 h 30 en 50 ans, selon le baromètre de Santé publique France pour passer en dessous de la barre des 7h en incluant les jours de repos et ça c’est pas bon gars !

 

Les différents stades de notre sommeil

Lorsque nous allons rejoindre les bars de Morphée, nous tombons dans un sommeil lent qui comporte trois phases :

  • La phase de transition de quelques minutes, séparant la veille du sommeil ;
  • La phase de sommeil léger ;
  • La phase de sommeil progressivement plus profond qui dure plusieurs dizaines de minutes. La consommation en oxygène est réduite et le métabolisme cérébral ralenti. Le tonus musculaire est diminué mais reste partiellement présent.

Puis nous sombrons dans un sommeil paradoxal qui correspond à une période durant laquelle l’activité cérébrale est proche de celle de la phase d’éveil. Il comporte de fréquents mouvements oculaires rapides et la pression artérielle, comme le rythme respiratoire, présentent d’importantes fluctuations. Le sommeil paradoxal est propice aux rêves : il regroupe les rêves les plus intenses et ceux dont on peut garder le souvenir une fois éveillé. #LesDrapsSEnSouviennent

 

Quelles sont les principales causes du manque de sommeil ?

  • Surexposition aux écrans
  • Alimentation déséquilibrée
  • Carences en fer
  • Dépression (ou évènement traumatisant)
  • Excès de caféine
  • Activité sportive insuffisante

Et évidemment, le recul progressif de l’heure du coucher (ie : ce que nous vivrons probablement tous le 14 Avril prochain, jour de sortie de la dernière saison de Game of thrones !).

 

Quelles en sont les conséquences ?

Selon une étude publiée par l’Université de Rochester, la privation de sommeil aurait pour effet d’empêcher une forme de « nettoyage » du cerveau permettant normalement le catabolisme (destruction) des protéines toxiques produites pendant la période d’activité. Ces substances, se retrouvant alors en trop grande quantité, affecteraient notre capacité de penser.

Ainsi, une personne en manque de sommeil fera preuve de lenteur, sera plus irritable qu’habituellement et sera sujet à des pertes de mémoire à court termes.

Sur le long terme, être en manque de sommeil joue sur ta santé de manière beaucoup plus insidieuse : obésité, hypertension, cardiopathies ou encore risques d’accidents cardio-vasculaires sont accrus.

 

Quelques conseils pour améliorer ton sommeil ? 

C’est con, mais dormir dans le noir… complet… ça aide ! Ton cerveau il est bête et méchant : s’il y a de la lumière, c’est qu’il fait jour et que tu as besoin de resté éveillé. Il fera donc tout pour t’empêcher de dormir. Mais une fois la lumière éteinte, il comprend que tu souhaites te taper l’incruste auprès de Morphée et te laissera alors tranquillement la rejoindre.

Ensuite, sache que dormir un peu la journée… aide à s’endormir le soir ! Attention hein ?! On a dit : dormir « un peu ».  En effet, t’accorder de courtes pauses, afin d’éviter l’accumulation du stress et permettre ainsi un relâchement des tensions physiques et psychiques, t’aidera le soir à trouver le chemin des rêves. Et comme se concentrer plus d’une heure et demi n’est pas possible (en tous les cas pas à 100%), pratiquer la micro-sieste pourra également te permettre d’augmenter ton efficacité au boulot

Enfin, tout ce qui peut t’exciter le soir est à bannir. Mais pour ceux qui auraient oublié, voici une petite liste des produits à éviter : café, thé (et tout autre soda à base de caféine), alcool (il diminue la qualité du sommeil) et cigarette (qui provoque des réveils pendant la nuit).

Et puis, ne pas oublier de te déconnecter dans tous les sens du terme, au moins 1h avant d’aller te coucher. Donc pas de TV, d’ordi, de tablette ou de téléphone. Redécouvre les plaisirs de la lecture avec un bon bouquin ou un magazine.

Après, ce qui est « excitant » peut parfois t’aider à t’endormir après (parce que là tu auras bien relâché la pression), mais ça… on ne te fait pas un dessin ^_^

Et puis, bien dormir augmente ton espérance de vie en bonne santé !

Passer la moitié de sa vie à dormir,

peut permettre d’en vivre le reste à 300%… à méditer !