Peut-on voir avec autre chose que les yeux ? (Tu as 4h)

T’est-il déjà arrivé de te bander les yeux ?

Tu perds tes repères, tes moyens et tu es désorienté. Imagine si c’était ta vie de tous les jours ?

A ton avis, combien y a-t-il de personnes dans le monde atteintes d’un trouble de la vision ?  Combien y a-t-il de non-voyants en France ?

Parce qu’en effet une personne atteinte d’un trouble de la vision peut-être, soit malvoyante, soit non-voyante (plus communément appelée « aveugle »). Sont considérées comme personnes non-voyantes celles dont l’acuité visuelle du meilleur œil après correction est inférieur à 1/20 de la normale ou dont le champ visuel est réduit à 10° pour chaque œil.

  • En France, presque 1,7 million de personnes sont atteintes d’un trouble de la vision ;
  • 1 non-voyant naît toutes les 15 heures ;
  • On dénombre 207 000 non-voyants (aucune perception de la lumière) et malvoyants profonds (vision résiduelle limitée à la distinction de silhouettes) ;
  • Et 932 000 malvoyants moyens : incapacité visuelle sévère (en vision de loin ils ne peuvent distinguer un visage à 4 mètres ; et en vision de près, la lecture est impossible).

Les déficients visuels sont des personnes en situation de handicap. Comme tous les autres handicapés (moteur, physique ou mental), leur handicap nécessite un équipement ainsi que des aménagements spécifiques au quotidien. On parle d’accessibilité.

 

Que dit la législation sur l’accessibilité des déficients visuels ?

Commençons par une petite définition, ça ne fait pas de mal !

Accessibilité (source Larousse) :

  • Caractère de quelque chose, d’un lieu qui sont accessibles : L’accessibilité d’un bus, d’un immeuble aux handicapés.
  • Droit, possibilité qu’a quelqu’un d’avoir accès à quelque chose : L’accessibilité à un emploi.

L’accessibilité est une condition primordiale pour permettre à tous d’exercer les actes de la vie quotidienne et de participer à la vie sociale.

La législation du handicap, vise à la reconnaissance du handicap dans la société d’aujourd’hui et tente de répondre aux questions légitimes que se posent les malvoyants et non-voyants ainsi que les personnes à mobilité réduite en termes d’accessibilité.

Elle prévoit pour cela :

  • Des normes d’accessibilité ;
  • Des équipements adaptés, des aménagements et de la signalétique spécifiques ;
  • Une meilleure accessibilité des logements et des ERP (Établissements recevant le public) ;
  • Des règles d’accessibilité pour le transport et l’accès à la voirie, de façon générale ;
  • Des travaux d’accessibilité pour mettre les équipements aux normes ;
  • Des aides au logement pour permettre aux personnes mal voyantes de s’équiper à domicile d’outils adaptés.

 

L’accessibilité de l’information, un enjeu de santé publique

Certains déficients visuels rencontrent des difficultés dans le milieu du travail, vivent des situations d’exclusion et d’isolement social. Ils déplorent un manque d’accès aux soins et à la prévention : difficultés pour accéder aux services de soins et aux outils d’information, attitudes des professionnels de santé parfois inappropriées. Ces situations peuvent être à l’origine d’une plus grande fragilité.

Faciliter l’accès à l’information, comme l’accès aux soins et à la prévention, fait partie des actions à mener pour réduire les inégalités de santé.

Les personnes mal ou non-voyantes ont accès à l’information via les médias audio. Elles privilégient la radio, la télévision et tous les messages sonores. Mais internet, qui est une vraie source d’info, leur reste encore inaccessible car la majorité des sites n’ont pas été conçus dans un souci d’accessibilité numérique, le site de docadom compris L. Si tu veux toi aussi te mettre aux normes, je t’invite à faire un tour sur ce site (faut être un minimum bilingue !) : https://www.w3.org/.

Arrêtons de noircir le tableau

Les choses commencent à bouger et notamment grâce aux recherches médicales et scientifiques opérées par des fondations comme VOIR&ENTENDRE et A.R.A.M.A.V. Ces fondations luttent pour la réinsertion des non-voyants et malvoyants et les aident à développer toutes leurs possibilités personnelles pour favoriser leur réinsertion familiale, sociale et dans le meilleur des cas, professionnelle.

On peut aussi observer plusieurs évolutions positives grâce aux nouvelles technologies :

  • Des cartes sonores dans les restaurants, par exemple Les Vieux Garçons à Lyon en sont équipés !
  • De plus en plus de musées prennent en main la question d’accessibilité et mettent en place des guides en braille ou des visites entièrement en audio description. Un musée à Rennes a réussi à reproduire certaines œuvres en 3D pour pouvoir les toucher. A-M-A-Z-I-N-G !
  • A Nantes, comme dans d’autres villes, pour la prise de conscience général, il est organisé des heures dans la peau d’une personne atteinte d’un handicap.

Nous avons encore beaucoup de progrès à faire pour faciliter au maximum l’accessibilité aux personnes en situation de handicap et sensibiliser le grand public sur leurs contraintes.

 

N’oublions pas :

L’essentiel est invisible pour les yeux,

On ne voit bien qu’avec le cœur.

Black And White Love GIF - Find & Share on GIPHY