Hippocr@te 3.0 – Episode 2 : Il nous faut un MVP !

OK ! Donc on avait tout ! Enfin, c’est que ce l’on pensait. Car en réalité, on avait surtout une idée et des convictions, mais finalement pas grand-chose de plus. Alors, quelle était la « next step » ? C’était de développer un MPV… et vite ! Mais au fait, qu’est-ce que c’est un MVP ?

« MVP » veut dire Minimum Viable Product. C’est du pur langage de startupper que seuls les initiés peuvent comprendre (un peu comme lorsque des médecins parlent entre eux). Et le principe est simple : développer l’ensemble des fonctionnalités les plus basiques qui permettront de tester l’idée que l’on a fait germer dans nos cerveaux et confronter au marché l’ensemble de nos intuitions. On se fiche de la forme, on se fiche des couleurs, on se fiche de l’esthétisme…  Bref ! C’est un brouillon de ce que sera le produit plus tard, mais qui permet de savoir si en fait, on ne s’est pas trompé depuis le début.

Alors go ! On a d’abord créé la société, avec une petite spécificité (et pas des moindres) : nous avons installé le siège de notre boîte au cœur de la Sologne, à Neung-sur-Beuvron. Pourquoi ? Pour ne pas être au milieu de la marée des startups parisiennes et pour créer de l’emploi administratif (notre back-office) au cœur d’une zone économiquement sinistrée. Parce qu’au passage, être des entrepreneurs « responsables », c’est une belle valeur à défendre.

Sauf que voilà, aucun de nous deux n’est développeur et sortir un MVP, ça demande aussi des ressources financières. Et sur ce point, on peut remercier la France et l’ensemble de ses dispositifs de financements de jeunes startups innovantes. Car entre la Région Centre, BPI et certains autres organismes, on a très rapidement pu débloquer des fonds pour financer le développement de notre MVP.

Comme toutes les startups, nous sommes passés par des prestataires. Comme tous ceux qui n’y connaissent rien en développement web/App, nous nous sommes fait avoir au début. Perte de temps, d’argent, un véritable parcours du combattant : mais comme toutes les personnes qui persévèrent, nous sommes arrivés à sortir notre MVP ! Youhouuuuu !

Pour nous, c’était déjà un magnifique produit, avec un parcours utilisateur intuitif et un design hors du commun. Mais on ne va pas se mentir : c’était bel et bien un MVP, avec des boutons tout carrés ou rectangulaires, une absence totale de charte graphique et un tunnel de conversion catastrophique. MAIS… ! C’était un produit fonctionnel, et ô combien !

De l’idée, nous étions passé au MVP technologiquement déployable sur le marché. Il ne manquait plus « que » les médecins et les patients pour lancer notre service. Et c’est là que le game a réellement commencé.

… to be followed ^_^