Hippocr@te 3.0 – Episode 3 : Paie ta POC !

La « POC » – Proof Of Concept – est ce moment structurant dans l’histoire d’une startup où vous prenez pêle-mêle vos certitudes, vos intuitions, les mois de travail que vous venez de passer à créer votre produit et l’ensemble de l’investissement (financier/temporel/affectif) que vous avez pu y mettre, pour confronter tout cela au juge le plus impitoyable qui puisse exister : le marché !

Alors, avec une poignée de premiers médecins, des campagnes Adwords bâties sur la perception de ce que pourraient rechercher nos utilisateurs et une techno encore jamais éprouvée, nous avons appuyé sur « ON » et ça y est, notre service était ouvert sur Paris. Et comme la transparence est l’une de nos valeurs, on va l’être totalement avec vous : ce premier jour, nous n’avons fait aucune consultation. On ne vous raconte pas la mauvaise nuit que l’on a passé. Mais dès le lendemain matin, 5 septembre 2017 : « On a une consultation !! Notre première consultation !!! » #DanseDeLaJoie

Et à partir de ce moment-là, tout s’est parfaitement enchaîné. Un véritable cercle vertueux ! Plus on avait de patients, et plus les médecins travaillaient. Plus les médecins travaillaient et plus le service se faisaient connaître. Et plus notre service était connu du grand public, plus nos médecins travaillaient. L’une après l’autre, nous confirmions l’ensemble de nos intuitions et validions ainsi notre modèle :

–      Une interface de demande de consultation simple et transparente,

–      Un nouveau modèle de travail pour les médecins répondant à leurs attentes,

–      Une technologie naissante permettant d’optimiser le temps que chaque médecin nous dédiait et réduisant le temps d’attente du patient.

Bref ! La vie était belle !

Sauf que…. Sauf que lorsque l’on fait une POC, c’est souvent en mode « dégradé », c’est-à-dire en rognant sur certains aspects (services, relation-client, juridique, …) afin de pouvoir répondre à la seule question qui compte : EST-CE QUE JE PEUX EXERCER UNE TRACTION SUR MON MARCHE ? Et c’était bien notre cas. Car si nous avions réussi en quelques mois à constituer un pool de plus de 20 médecins récurrents, si nous avions pu prendre en charge plus de 1500 patients, si nous avions réussi à créer une véritable valeur technologique avec notre algorithme, c’était au prix d’une approche approximative de plusieurs aspects… et notamment juridique.

Alors, renforcés dans nos convictions par la réussite de notre POC, nous avons pris une décision majeure : suspendre le service, pour assainir le cadre juridique que nous offrions à nos médecins et tout redévelopper grâce aux retours d’expérience que nous avait apporté la POC. Et enfin, intégrer les actifs technologiques d’une startup que nous venions de racheter et dont nous ne mesurions pas encore tout le potentiel : doc.fr !

La gestation de la véritable V.1 de docadom venait de commencer… elle prendra presqu’un an !