Je t’aime… donc je me fais dépister !

IST et MST : Tu connais la diff’ ?

Le sigle IST correspond aux Infections Sexuellement Transmissibles et MST aux Maladies Sexuellement Transmissibles. Tu ne vois toujours pas la différence ?

« Utiliser le sigle IST, c’est inciter au dépistage (même) en l’absence de symptômes ». Alors qu’employer le terme MST, ce serait « induire la présence de symptômes pour recourir au dépistage », d’après les autorités sanitaires.

Le bon terme à employer est donc IST pour prévenir plutôt que guérir !

 

Quelles sont les principales IST ?

· La syphilis c’est une infection, qui se manifeste par l’apparition d’une ulcération non douloureuse au pénis, au vagin ou à l’anus et qui peut évoluer et entraîner d’autres complications si elle n’est pas prise en charge dès les premiers symptômes.

· La gonorrhée ou « chaude-pisse », est une infection qui entraine des écoulements purulents et jaune verdâtre causant des difficultés à uriner.

· La chlamydiose souvent nommée chlamydia, provoque des pertes vaginales anormales, écoulement clair par le vagin, le pénis ou l’anus, des rougeurs des muqueuses (gorge, vagin, méat urinaire, anus) mais le plus souvent cette infection est asymptomatique.

· Le trichomonas est une infection qui se manifeste le plus souvent chez la femme par des pertes vaginales accompagnées de démangeaisons et de brûlures.

· L’infection par le virus de l’hépatite B (VHB) se traduit par une atteinte du foie dont les symptômes sont la fatigue, la fièvre et la jaunisse. Cependant il existe un vaccin.

· L’herpès génital est une infection qui se manifeste par des vésicules (cloches) remplies de liquide puis se transforment en boutons, sur les organes génitaux ou l’anus accompagnés par des douleurs souvent importantes.

· L’infection par le papillomavirus humain peut provoquer l’apparition de condylomes (petites verrues indolores ressemblant à des boursouflures ayant un aspect de chou-fleur), des lésions génitales externes, chez la femme et il est responsable de 70% des cancers du col de l’utérus, mais il touche également les hommes.

· L’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), qui est responsable du syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA) — cf l’article précédent.

 

Encore une fois… TOUT LE MONDE peut être touché !

Les IST peuvent être transmises lors d’un rapport sexuel oral (et oui on se couvre également pour une fellation ou un cunnilingus ^^), anal et vaginal non protégé. Certaines IST peuvent également être transmises de la mère à l’enfant.

Pour prévenir des ces IST, tu dois donc te protéger (préservatif masculin ou féminin) !

Il existe aussi des vaccins contre certaines d’entre elles comme le virus de l’hépatite B et le papillomavirus.

Tu DOIS faire un test de dépistage des IST en cas de doute ou de rapport sexuel à risque. Ce dépistage est SUPER IMPORTANT puisqu’il est possible que tu sois porteur d’une IST sans t’en rendre compte et donc… être courir potentiellement un risque de complication à long terme et de contamination auprès de ton/ta/tes partenaire(s).

Si tu veux plus de renseignements sur ces tests de dépistage, il est possible de t’informer auprès :

  • D’un professionnel de santé tel qu’un médecin généraliste (ou un docadom-Heroes ^-^), un gynécologue ou une sage-femme
  • D’un centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic
  • D’un centre de planification et d’éducation familiale ou PMI

Toutes les IST sont soignables (sauf le VIH) si elles sont prises en charge rapidement alors fais toi dépister régulièrement !

Tu dois sortir couvert, un point c’est tout ! Parce que si toi t’es « clean », il/elle ne l’est peut-être pas…