The future is female !

Aujourd’hui mesdames, nous prenons le contrôle !

Comme tous les jours en fait mais comme on nous a attribué une journée spéciale, profitons-en.

 

Chez la gente masculine se dégagent deux groupes face à cette journée internationale des droits des femmes :

  • Celui des hommes qui profitent de cette journée pour remercier ou démontrer attention et affection envers la gente féminine (attention, juste à celles que tu connais, ne vas pas passer pour un pervers psychopathe à sourire ou remercier toutes les femmes que tu croises aujourd’hui) ;
  • Et celui des autres hommes qui ne comprennent pas pourquoi il faut une journée spéciale pour les femmes (« C’est tous les jours la journée de la femme » blablabla).

Nous n’allons pas débattre sur le sujet.

 

Que savez-vous vraiment au sujet de cette journée internationale ?

La Journée internationale des femmes ou des droits des femmes a vu le jour en 1977, lancée par l’ONU mais ce ne fut qu’en 1982 que François Mitterrand officialisera cette célébration en France.

Objectif ?

Mettre en relief la lutte pour les droits des femmes et ainsi réduire les inégalités hommes-femmes. (On en est encore biennnnn loin…)

Célébré dans de nombreux pays à travers le monde, le 8 mars est une occasion de faire un bilan sur la situation des femmes. Cette journée est marquée par de très nombreux événements et manifestations pour mettre en avant non seulement les acquis en matière de droits des femmes, mais aussi faire entendre leurs revendications, afin d’améliorer leur situation dans le monde.

Mais cette journée n’est pas arrivée comme un cheveu sur la soupe ! Pour comprendre son origine il faut donc remonter quelques années auparavant !

L’origine de cette journée s’ancre dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe et le monde occidental, au début du XXe siècle.

Le 8 mars 1857, les femmes employées dans les usines de textile se mirent en grève et descendirent dans la rue afin de revendiquer de meilleures conditions de travail : journée de 10 heures, des crèches et un salaire égal à celui des hommes.

En 1908, le 21 juin cette fois, c’était au tour de 250 000 « suffragettes » de réclamer le droit de vote des femmes à Londres.

A la fin du 19e siècle de plus en plus de manifestations plaidant pour l’émancipation des femmes favoriseront l’émergence de la Journée Internationale du Droit des Femmes des décennies plus tard.

 

Rappelons quelques dates importantes dans l’histoire des femmes :

  • 1850 : Création obligatoire d’écoles de filles dans les communes de 800 habitants (loi Falloux)
  • 1924 : Uniformisation des programmes scolaires masculins et féminins et création d’un baccalauréat unique
  • 1938 : Suppressions de l’incapacité juridique de la femme mariée
  • 1944 : Droit de vote et d’éligibilité pour les femmes.
  • 1956 : Fondation de « la maternité heureuse » qui devient en 1960 Mouvement Français pour le Planning Familial
  • 1965 : Les femmes mariées peuvent exercer une profession sans l’autorisation de leur mari.
  • 1967 : Loi Neuwirth autorise la contraception
  • 1974 : Françoise Giroud première secrétaire d’état à la condition féminine
  • 1975 : Loi Veil pour l’Interruption Volontaire de Grossesse – IVG
  • 1980 : Marguerite Yourcenar est la première femme élue à l’Académie française
  • 1982 : L’IVG est remboursée par la Sécurité sociale
  • 1983 : Loi Roudy pose le principe de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes
  • 1991 : Édith cresson première femme 1re ministre
  • 2010 : Vote de la loi relative aux violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences au sein des couples et aux incidences de ces dernières sur les enfants : création de l’ordonnance de protection des victimes et du délit de harcèlement moral au sein du couple.
  • 2012 : Vote de la Loi n° 2012-954 du 6 août 2012 relative au harcèlement sexuel.
  • 2014 : Vote de la Loi n°2014-873 du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes

UN PETIT PAS POUR LA FEMME, UN GRAND PAS POUR NOTRE SOCIETE !

 

Où en sommes-nous aujourd’hui ?

Aujourd’hui encore subsistent de trop nombreuses disparités !

  • 80% des françaises estiment en 2018 que l’égalité hommes-femmes n’a pas connu d’amélioration par rapport à l’année précédente ;
  • Pour les hommes comme pour les femmes interrogés, l’enjeu prioritaire en 2019 en matière d’égalité femmes-hommes est « la lutte contre les violences conjugales » (57%) ; « la lutte contre les violences sexuelles » (55%) et « l’égalité salariale » (33%) ;
  • 60% des français interrogés, hommes et femmes confondus, se prononcent pour l’établissement d’un congé paternité obligatoire de 6 semaines après la naissance d’un enfant.

Le combat continue…

Tant que l’égalité ne sera pas atteinte, le 8 mars continuera d’être célébré !

God is a woman comme dirait Ariana Grande !