« Je me suis fait battre… par ma femme ! »

Chaque année en France, 80 000 hommes souffrent de violences conjugales et un homme meurt tous les 14,5 jours sous les coups de sa partenaire. Pourtant, aucun refuge n’existe pour eux.

Même si les femmes restent, de loin, les premières victimes de violences conjugales, le cas des hommes battus et humiliés est plus courant qu’on ne pourrait l’imaginer. Malheureusement, ce sujet reste encore trop tabou, à cause de certains préjugés.

La violence conjugale désigne tout acte de violence commis, au sein d’un couple, par l’un des conjoints sur l’autre. Elle peut prendre la forme d’actes isolés, qui ne se reproduisent pas, ou bien d’actes répétés, parfois pluriquotidiens.

Souvent réduites aux violences physiques (coups et blessures), les violences conjugales peuvent prendre de multiples formes :

  • Psychologiques :humiliation, harcèlement, menaces, injures
  • Sexuelles : attouchements, harcèlement, viol
  • Économiques : contrôle paranoïaque des dépenses, privation de revenu

IMPORTANT : l’ensemble des types de violences sus-citées sont tout autant répréhensibles par la loi que les violences physiques.

Plus d’un quart des violences conjugales sont subies par des hommes et représentent 17 % des cas mortels. Seulement 10 % des femmes victimes de violences déposent plainte et ce chiffre chute à 2 % pour les hommes.

Ce type de violence est souvent assujetti aux préjugés sexistes comme : « Tu n’as qu’à divorcer», « Tu ne sais pas te défendre ?», « Apprend à tenir ta femme».

Quelques conseils pour t’aider à t’en sortir

Déjà, tu dois connaitre les numéros qui peuvent te venir en aide :

  • Le 09.51.73.44.94, réservé aux victimes de violences conjugales
  • Le 17 pour prévenir les forces de l’ordre
  • Le 15 qui permet de contacter le SAMU
  • Le 18 les pompiers en cas d’urgence.

Cherche du soutien auprès de tes proches, de tes amis, des membres de ta famille. Tu peux également entrer en contact avec des associations qui pourront te conseiller, te soutenir et t’informer.

 

Si tu es victime, ne reste pas sans rien faire !

Le harcèlement moral au sein d’un couple peut être puni de 3 ans de prison et de 45 000 € d’amende si le harcèlement est à l’origine d’une ITT (Incapacité Temporaire de Travail) inférieure ou égale à 8 jours.

Le harcèlement conjugal sexuel est puni quant à lui de sanctions pouvant atteindre 2 ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende.

Le viol de son conjoint est puni d’une peine d’emprisonnement de 20 ans de réclusion criminelle.

 

Attention !

Si les violences se répètent ou s’aggravent, tu dois quitter le domicile conjugal avec tes enfants s’il y en a.

Quoiqu’il se passe tu dois en parler, car tu n’es pas seul !